article_vieuxTelegraph_540x304

Son nom évoque la tradition du savoir-faire, le vin de grande qualité. Célèbre dans le monde entier le Domaine du Vieux Télégraphe propose des vins parmi les plus fameux de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Venez rencontrer les vignerons du domaine le samedi 9 décembre de 10h à 13h chez Cuiz’in sur Cours.

La belle histoire de famille débute en 1891 dans le village de Bédarrides, dans le Vaucluse, lorsque Henri Brunier fait don de parcelles de terre réputées incultivables à son fils Hyppolyte, aux bords du cours d’eau de la Crau. Plus d’un siècle plus tard, Frédéric et Daniel Brunier, la cinquième génération de viticulteurs, exploitent 98 hectares en appellation Châteauneuf-du-Pape et 15 hectares en IGP Vaucluse et AOC Ventoux, tout en ayant développé l’appellation Massay au Liban ainsi que la gestion du domaine Les Pallières. L’histoire est belle et se perpétue de père en fils.

Les vins du Télégraphe : une valeur sûre

Tenant son nom du fait qu’à l’endroit où a été plantée la première vigne familiale, fut installée en 1821 une tour relais par Claude Chappe, inventeur du télégraphe optique. Cette référence au télégraphe reste collée à ce vin d’exception.
Chez Cuiz’in sur Cours, nous apprécions particulièrement les bouteilles sorties par ses vignerons à la philosophie de travail authentique. L’ensemble des vins produits sont tous, sans exception, des valeurs sûres. Vieux Télégraphe rouge, Vieux Télégraphe blanc, Télégramme, Piedlong, Clos la Roquête, Mégaphone, Les Racines… Le choix est vaste et nous vous attendons pour une dégustation exclusive en compagnie des vignerons du domaine début décembre. Le prix d’entrée est fixé à 6 euros avec un verre logotypé. Votre participation vous sera remboursée si vous repartez avec au minimum un carton de 6 bouteilles achetées.